Prisonniers de la Matrice

Par Benjamin Schoendorff

Dans le célèbre film The Matrix, Néo, le héros, découvre que, loin de vivre sa vraie vie, il est prisonnier d’un réseau d’ordinateurs, the Matrix. La Matrix se nourrit de l’énergie vitale des humains et les garde prisonniers d’un monde virtuel qui les coupe de leur véritable potentiel. Afin de se libérer de la Matrix, Néo choisit de rejoindre le mouvement de résistance des humains conscients.

Comme Néo, nous sommes prisonniers d’un monde virtuel. Là où celui qui emprisonne Néo est fait des 0 et des 1 de l’information digitale, notre monde virtuel est fait de mots, qui forment des pensées, lesquelles forment des histoires. Les pensées peuvent nous garder prisonniers. Les histoires, par exemple sur ce que nous sommes : des anxieux, des dépressifs, des timides, des colériques, des perdants — ou encore des êtres spéciaux par nos talents ou notre souffrance — peuvent nous empêcher d’agir comme nous le souhaiterions vraiment.

La Matrix, c’est ce que nous raconte notre tête. Nous, les humains qui avons appris à parler, passons la plus grande partie de notre temps dans les histoires que nous raconte notre tête. Pouvons-nous nous en libérer?

Depuis plus de 2 000 ans, l’enseignement bouddhiste offre une voie de libération : apprendre par la méditation à observer les productions de notre tête afin de ne plus y être aussi servilement soumis. Plus que jamais, ces pratiques peuvent nous venir en aide. Et aujourd’hui la science comportementale qui sous-tend la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) nous offre une manière encore plus directe de nous libérer.

À l’aide d’une simple feuille de papier, nous pouvons faire apparaître comment fonctionne notre Matrix et ainsi apprendre à nous en libérer.

Sur cette feuille de papier, tracez deux lignes perpendiculaires qui divisent la feuille en quatre parties égales. Terminez la ligne horizontale par deux flèches, au-dessus de la flèche à droite inscrivez « m’approcher » et au-dessus de la flèche à gauche « m’éloigner ».

En bas à droite, inscrivez les personnes et les domaines vie qui sont importants pour vous. En bas à gauche, inscrivez les obstacles intérieurs (pensées, émotions, souvenirs, sensations corporelles) qui peuvent vous empêcher d’agir pour vous approcher des personnes et des choses qui vous sont importantes. Parmi les obstacles fréquents on retrouve : la peur, les souvenirs douloureux, les pensées négatives, etc.

En haut à gauche, inscrivez des actions que l’on pourrait vous voir faire (si vous étiez filmé) pour vous éloigner, vous soulager ou encore sous le contrôle de vos obstacles intérieurs.

Enfin, en haut à droite, inscrivez des actions que l’on pourrait vous voir faire (toujours si vous étiez filmé) pour vous approcher des personnes et des choses qui sont importantes pour vous.

Tracez un cercle au centre et inscrivez-y le nom de la personne qui choisit ce qui est important pour vous. C’est aussi elle qui peut observer vos obstacles intérieurs et dire si vous agissez plus pour vous approcher des personnes et des choses importantes ou plus pour vous éloigner de ce que vous ne voulez pas penser ou ressentir.

À présent, prenez votre stylo et posez-le en bas à gauche. Remontez en demi-cercle vers le quartier supérieur gauche. Si vous avez observé que les choses inscrites en bas à gauche ne sont jamais revenues, restez-en là. Si elles sont revenues, complétez le cercle en redescendant vers le quartier inférieur gauche. Si ensuite vous avez engagé d’autres actions d’éloignement, remontez. Si les choses en bas à gauche sont réapparues, redescendez, et ainsi de suite. Vous venez de faire apparaître la boucle coincée qui vous garde prisonnier de votre Matrix.

Entraînez-vous à trier vos expériences et vos actions dans les quatre quartiers de votre matrice dans diverses situations. Vous observerez rapidement qu’il vous devient plus facile de choisir d’engager les actions en haut à droite, même en présence des expériences intérieures en bas à gauche. Ça, c’est une habileté qui se nomme la flexibilité psychologique. Et elle permet de se libérer de sa matrice. Dans les prochaines livraisons de ce blog, nous explorerons comment vous libérer en toutes circonstances.