À l’Institut de Psychologie Contextuelle, notre mission est de faire couler la flexibilité psychologique dans l’eau potable! C’est une des raisons pour lesquelles nous essayons passionnément de rendre l’ACT aussi simple et facile d’accès que possible. Pour ce faire, nous utilisons une approche que nous appelons les « mots simples ». Dans ce blog, je présenterai en quoi consiste l’approche des mots simples dans le contexte des interventions cliniques ou organisationnelles.

En tant que thérapeutes, coachs et psychologues organisationnels sérieux, la plupart d’entre nous ont passé de nombreuses heures à apprendre et étudier en profondeur les approches que nous utilisons. En chemin, nous sommes devenus familiers avec de nombreux concepts des plus intéressants. Pour ceux d’entre nous qui se basent sur la thérapie d’acceptation et d’engagement (ou l’entraînement à l’acceptation et l’engagement en organisations), nous nous sommes passionnés pour des processus comme l’acceptation, l’action engagée, la défusion, la pleine conscience, la compassion, etc. Après avoir compris et fait l’expérience personnelle de la puissance de ces processus, il est tout naturel que nous cherchions à les transmettre à nos clients. Cependant, il est important de se rappeler que les personnes qui sont coincées ou qui cherchent à mieux fonctionner ne cherchent pas des concepts, mais bien des habiletés. Et la meilleure manière de transmettre ces habiletés est rarement d’en parler en termes conceptuels.

Si vous pratiquez l’ACT et avez déjà tenté de parler à vos clients d’acceptation, il y a de bonnes chances pour que vous vous soyez rapidement retrouvé à expliquer ce que l’acceptation n’est pas. Ça m’est arrivé quand j’ai écrit le premier livre ACT grand public en français. Mais sommes-nous réellement aidants lorsque nous nous retrouvons à faire cela ?

Avec le temps, j’ai réalisé qu’il est bien plus efficace d’abandonner tout discours conceptuel et d’utiliser un langage et des métaphores simples et proches du vécu quotidien. De cette manière, il est bien plus facile d’atteindre les gens et de les aider à considérer les choses sous une nouvelle perspective. La Matrice ACT est une ressource idéale pour faire cela. Lorsque nous utilisons la matrice, nous parlons d’actions pour s’approcher des personnes et des choses importantes plutôt que d’actions engagées en congruence avec les valeurs. Nous parlons d’actions pour s’éloigner de ce que l’on ne veut pas penser ou ressentir, plutôt que d’évitement expérientiel. Nous invitons nos clients à observer la différence entre une action d’approche et une action d’éloignement ainsi qu’entre une expérience des cinq sens et une expérience intérieure plutôt que de les exhorter à pratiquer la présence attentive. Nous parlons de se faire hameçonner plutôt que de fusion cognitive. Nous utilisons des métaphores familières, par exemple en choisissant une image de chatons pour entraîner la compassion pour soi ou en présentant la prise de perspective sous la forme d’un exercice de téléportation.

En renonçant délibérément à faire usage d’un langage savant, nous cherchons à nous connecter au langage quotidien des gens. Cela nous aide à adopter et conserver une position d’égalité radicale avec nos clients et augmente nos chances de verser un peu de flexibilité psychologique dans leur eau potable.

Au fait, qu’est-ce que la flexibilité psychologique en mots simples? C’est choisir de faire ce qui est important pour nous, même en présence d’obstacles!